Les défis de la généralisation du télétravail

La crise COVID-19 est survenue très soudainement, et beaucoup plus brusquement que la plupart d'entre nous ne l'imaginaient. Même si la majorité des entreprises disposent d'un plan de continuité des activités, ces plans ne prévoient généralement pas un confinement complet qui concerne toutes les entités. Du jour au lendemain la crise sanitaire a induit de grands bouleversements et tous les employés, dont les tâches le permettaient, ont été mis au télétravail, accompagné par le déploiement de nouvelles méthodes de travail. En très peu de temps, une dynamique a émergé et les départements informatiques se sont retrouvés au centre de l'attention. L'effort consistait à équiper rapidement des centaines d’employés avec des appareils compatibles avec le télétravail, à créer des comptes d'accès à distance et à adapter les réseaux informatiques des entreprises, tout en assurant la sécurité des données. C’était un véritable exploit !

La pratique du télétravail à grande échelle ne va pas sans poser une série de défis.

La mobilité professionnelle est à un tournant et n'a jamais progressé aussi vite. Si je compare le Luxembourg avec d'autres pays, on peut dire que nous étions et sommes, pour la plupart des entreprises, bien préparés pour cette urgence. Notre maturité en matière de technologies de l'information en général et les infrastructures de niveau élevé sont bien sûr un avantage à cet égard.

« Les entreprises, dont les services informatiques étaient déjà basés sur des solutions cloud, qu'elles reposent sur des Clouds privés ou public, avaient déjà un pied dans la porte pour passer instantanément et intégralement au télétravail. »

Je m'explique, un réseau interne est rarement conçu pour permettre un accès à distance. Si l'accès à distance est intégré dans l'architecture à un stade ultérieur, il est très coûteux et laborieux à mettre en place, surtout parce que des niveaux de sécurité élevées sont absolument à respecter. Un environnement déjà basé sur une solution de cloud par contre a généralement été conçu dès le départ pour des accès à distance.

Cependant, outre ces défis techniques, les aspects managériaux et sociaux ne doivent pas être négligés. La situation actuelle va se poursuivre encore longtemps. Immédiatement après la fermeture au printemps, certaines entreprises n'ont pas envisagé un retour à la "nouvelle normalité" avant 2021. Il s’avère qu’elles ont eu raison ! Dans cette optique, la hiérarchie doit tout mettre en œuvre pour maintenir la dynamique et l'énergie qui ont émergé au début de la crise. Les avantages pour les employeurs, pour les employés et la société en général ont été révélés par cette situation forcée. Il s'agit maintenant de mettre en place les conditions cadres, de déployer les bons outils et d’appliquer les bonnes pratiques managériales afin d’assurer que les liens sociaux au sein de l’entreprise se renforcent plutôt que s’affaiblissent dans un contexte de télétravail.

La digitalisation du Luxembourg passe par une connectivité performante et évolutive. Pour répondre à cet accroissement des données et aux usages toujours plus digitaux, POST continue à investir dans le « Réseau du futur » en faisant évoluer le réseau 4G, en déployant la 5G et en poursuivant l’extension du réseau de la fibre optique.

« Avec plus de 250 millions d’euros investis dans les réseaux de télécommunications les cinq dernières années, POST est l’un des principaux acteurs de la digitalisation au Grand-Duché. »

Des solutions flexibles, fiables et sûres.

L’intérêt des outils de télétravail est de permettre au collaborateur de réaliser ses différentes tâches dans des conditions comparables à celles du bureau.

Petites ou grandes, la digitalisation est un défi majeur pour les entreprises luxembourgeoises. Dans ce contexte, POST Luxembourg accompagne activement les entreprises de toutes tailles pour réussir facilement la mise en place de solutions digitales.

Le premier défi consiste à garantir l’accès, pour les collaborateurs, aux ressources informatiques de l’entreprise.
Le second est de permettre aux collaborateurs de continuer à communiquer et à collaborer avec fluidité, même lorsqu’ils travaillent à distance. Il faut en outre s’assurer que les contacts avec les clients et les fournisseurs soient tout aussi aisés que depuis le bureau.
Enfin, l’un des enjeux principaux du télétravail, particulièrement dans certains secteurs sensibles, est de parvenir à maintenir l’accessibilité des données et la fluidité de la communication tout en s’assurant que les échanges soient sécurisés.

Les compétences spécifiques et l’expérience prouvée au niveau national et international permettent à POST de proposer toute une gamme d’outils dédiés au télétravail.

Aussi pratiques que soient ces solutions dans le contexte actuel, elles n’ont aucun intérêt si elles menacent la confidentialité des données détenues par l’entreprise. C’est la raison pour laquelle chez POST, tout projet de transformation digitale est dès le départ soumis aux avis d’un DPO et de l’équipe POST Cyberforce et toute mise en production sous-entend une revue de l’implémentation et une validation architecturale par ces organes.

Cliff Konsbruck, Directeur de POST Telecom S.A.

Cliff Konsbruck - Les défis de la généralisation du télétravail

Cet article a été rédigé pour le supplément Paperjam Plus – ICT de l’édition magazine de Paperjam datée de janvier qui est parue le 17 décembre 2020.